Make your own free website on Tripod.com
Approche psycho corporelle TRAGER
et soins aux toxicomanes -  Bernard DELILLE, éducateur - Praticien Trager à la Courneuve
extraits du compte-rendu de mission interministérielle franco-québécoise voyage au Québec, 1995

Effets constatés chez les toxicomanes :
Quelle que soit la technique employée, un certain nombre d'effets de l'approche corporelle ont été constatés de façon générale par les patients et les thérapeutes :- Baisse du stress.- Baisse du "craving" (envie de consommer des toxiques, lié au manque psychologique).- Aide à l'abstinence.- Amélioration du sommeil (durée et réapparition des rêves).- Réconfort psychique principalement pour les personnes privées de relations humaines.- Amélioration de l'image de soi".
 

"Dans la plupart des cas, l'investissement des patients dans un travail corporel s'accompagne d'un ensemble de démarches d'amélioration des conditions de vie (santé, environnement social, équilibre psychologique). En fait c'est un processus de réhabilitation qui s'enclenche, même si l'on n'en connaît pas toujours l'élément de départ. L'approche corporelle... est moins sujette que d'autres approches (la parole par exemple) aux paramètres culturels (la langue), sociologiques (la classe sociale), intellectuels (la faculté d'abstraire, d'élaborer dans le langage parlé). L'approche corporelle n'est pas fondée sur le discours verbal (utilisé parfois juste pour illustrer). La relation interpersonnelle qui la supporte est pourtant inscrite dans un langage (cadre, gestes, technique, rituels). Elle a pu également faciliter l'accès de patients à la psychothérapie et aux soins médicaux."
 

Le mouvement
"Le Trager fait souvent appel à la mobilité comme base d'expérience du ressenti : "Comment mon bras bouge-t-il, quel chemin tel mouvement emprunte-t-il dans mon corps ?" Cette mobilité est parfois un élément rassurant pour des patients qui redoutent l'immobilité de certaines techniques de relaxation. Il arrive au contraire que le mouvement soit un élément angoissant (rappel du bercement, peur du vide...) ; il est alors possible de le limiter ou même de recourir à d'autres bases de ressenti (étirements, compressions...). La mobilité propose à la personne des expériences de légèreté, de souplesse, de liberté, de sécurité.
Enfin, parce qu'il est rythmé, le mouvement met en scène le temps. Le rythme concerne aussi bien la succession des gestes exécutés dans une même séance que la succession des séances elles mêmes dont les effets sont cumulatifs. Il est donc proposé au patient des repères qui matérialisent leur progression tout en s'intéressant à ce qui se passe ici et maintenant. Tout cela est en rupture avec l'économie du "tout, tout de suite" contenue dans la toxicomanie."

Le respect des résistances, l'exploration
"Il n'est jamais question de forcer, d'outrepasser les limites psychiques ou physiques de chacun; on évite toute attitude de défi, de maîtrise, la question n'est pas de réussir ou d'échouer tel ou tel mouvement mais d'observer : "comment c'est ?" et d'explorer "comment ce pourrait être ?" "quelles sont mes limites aujourd'hui, mes possibilités"? Là, nous sortons de la dialectique du "tout ou rien". Les patients découvrent parfois que c'est en lâchant prise que l'on retrouve le contrôle de son corps et de ses émotions ; non plus une maîtrise réactionnelle de défense ou de peur, mais une maîtrise sereine..."

Intégration psycho-corporelle
"Dans l'idée des personnes en démarche d'abstinence, et de leur entourage, tout est en général affaire de volonté dans un combat entre l'envie qui viendrait du corps : et le vouloir produit par l'esprit. Dans l'approche Trager il n'est pas question de lutte de l'esprit contre le corps mais d'intégration: harmoniser l'un avec l'autre. Il suffit d'avoir approché des toxicomanes en démarche de soin pour constater que leur "guérison" ne peut survenir qu'à la condition d'avoir retrouvé un apaisement, un équilibre intérieur qui rende l'usage de toxiques superflu. Ce n'est jamais à long terme le résultat d'un "bras de fer" entre l'envie et la volonté. Pourtant, sortir de la toxicomanie réclame une grande énergie pour surmonter la dépression qui succède au sevrage, énergie de l'esprit conjuguée (et non opposée) à celle du corps."

Contre-indications
"...la pratique du Trager auprès des toxicomanes a pu mettre en évidence certains cas ou des précautions s'imposent:
a) Compte tenu de la population accueillie, il convient d'être vigilant sur la question de l'état de conscience des patients notamment avant le travail sur table.
b) La relaxation contenue dans le Trager peut apporter (au début) des sensations qui rappellent les effets de certains toxiques ou médicaments : sentiment de "partir". On évitera de pratiquer le Trager avec des personnes dont l'unique souci serait de rechercher ces effets qui, par association mentale pourraient pousser à la reprise de toxiques.
c) Le Trager en séance individuelle n'est à priori pas une bonne indication pour des personnes trop centrées sur elles mêmes, qui seraient en permanence dans "l'écoute de soi". Il constituerait alors un enfermement plutôt qu'une ouverture. Dans ce cas le travail de groupe, s'il est accepté, peut présenter un intérêt particulier."

Conclusion
"L'expérience québécoise confirme les hypothèses qui ont conduit des intervenants en toxicomanie à proposer, à des époques différentes, en des lieux différents, le Trager aux toxicomanes en démarche d'abstinence ou sous substitution. Il trouve sa place dans l'aide à la sortie de la toxicomanie en mettant en scène une grande partie des questions soulevées par la prise et l'arrêt des toxiques: ressenti du corps, rapport corps/esprit, place des émotions, image de soi, rapport au temps, rapport à autrui, la santé.
Il propose, par sa pratique, de traiter ces questions par un rééquilibrage interne du potentiel physique et psychique et non par l'apport d'une substance "miraculeuse". Il peut s'harmoniser aussi bien avec le soin médical que la psychothérapie par l'apport original et complémentaire qu'il représente. "

 
retour au sommaire accueil
suite de la visite guidée...
 
| présentation | découvrir | pour qui? | séance | contact praticien | Milton.Trager | Institut USA | Trager.France | formation | articles| photos